Argentina Trophy

Dossier Argentina Trophy
3 décembre 2017
parallax background
 

PREFACE

Il y a un an, nous nous sommes lancées dans le défi un peu fou de redonner vie à notre association GIRLY DESERT pour participer à une nouvelle aventure sportive et solidaire !

Créée en 2008, l’année de nos 20 ans, GIRLY DESERT est le fruit de notre travail, de notre détermination mais aussi d’une amitié bâtie sur des valeurs communes. En effet, la soif d’aventure, le dépassement de ses limites et surtout la volonté de participer à un projet solidaire de grande envergure nous ont conduit dans les dunes de Merzouga pour venir en aide aux enfants marocains dans le besoin.

Mi-2017, à presque 30 ans c’est assez naturellement que nous avons décidé de nous engager dans le projet Argentina Trophy. Amoureuses de l’Amérique du Sud après y avoir passé une partie de nos études supérieures (Emilie au Mexique et Sabrina au Pérou), il était important pour nous de donner en retour à ce continent qui nous a dejà apporté beaucoup.

L’Argentina Trophy est un raid d’orientation de 4 000 km. Ce défi sportif est aussi une aventure humaine avec une dimension solidaire forte. A bord d’une Chevrolet Corsa et guidées par la boussole et le road-book, l’itinéraire est ponctué d’actions solidaires auprès des enfants des Andes.

Le projet a pris son sens dès les premières semaines de préparation avec la modification des statuts de l’association, le shooting photos, la réalisation des supports de communication... Début septembre 2017, tout était prêt pour aller porter notre projet et trouver les moyens de le transformer en réalité.

Durant 8 mois, nous avons inlassablement démarché et relancé les entreprises, particuliers et institutions avec pour seul objectif de venir en aide aux enfants de San Antonio de Los Cobres, village minier perché à plus de 3 700m d’altitude...


Cette longue période faite de hauts et de bas nous a forgé une motivation à toute épreuve pour le reste de l’aventure. Par cette occasion, nous tenons à remercier l’IRP Auto qui a été notre 1er partenaire.

En plus des partenaires entreprises, nous avons pu compter sur un réel engouement de la part des particuliers. En effet, la grande mosaïque photo placée sur le capot de notre bolide est pour nous le symbole de cette solidarité sans frontière.

Jusqu’aux derniers jours des préparatifs nous avons déployé une énergie sans limite pour défendre notre projet : articles dans les journaux, interview radio... tous les moyens sont bons.

C’est le 27 avril dernier que nous nous sommes envolées pour Buenos Aires afin de concrétiser l’engagement pris dans cette aventure.

A travers ce carnet de voyage vous découvrirez le périple de l’équipage n°19 « GIRLY DESERT » grâce au récit des différentes étapes mais aussi avec un reportage photo entièrement réalisé par Emilie, pilote et photographe chevronnée.

Bonne découverte !


Après 14 heures de vol, nous arrivons au petit matin à Buenos Aires. Le soleil n’est pas de la partie mais cela n’entâche pas notre excitation du départ.
Rendez-vous pris au village départ. C’est déjà l’effervescence ici !
Briefing des organisateurs, vérification du matériel et des Chevrolets Corsa. Faire un rallye d’orientation sans boussole c’est comme se déplacer dans le désert en ayant comme seul repère un mirage d’oasis...

Boussole «hémisphère Sud» et carte routière de l’Argentine en poche, nous sommes prêtes à tirer au sort notre voiture. Nous prenons en main notre bolide. A notre surprise général, l’état du véhicule n’est pas au rendez-vous mais avec la mosaique photo de tous nos soutiens sur le capot, notre chevy brille de mille feu.

Après une nuit très mouvementée, pluie tropicale ou typhon, nous ne savons plus très bien, la première étape de l’Argentina Trophy, qui est aussi la plus longue, débute : BUENOS AIRES - COLONIA DORA. Elle compte pas moins de 900 km que nous allons rallier en 12h.

Cette étape est particulièrement éprouvante avec des routes inondées et des pluies diluviennes sur plus de la moitié du parcours. La mosaïque photo en ligne de front a malheureusement beaucoup souffert, mais elle n’a pas dit son dernier mot.

Sur la fin du trajet nous profitons des premiers paysages de la pampa Argentine. C’est l’occasion de rencontrer des hérons, oies sauvages et les premiers flamands roses du périple.